« Pierre Audoin Consultants publie deux études de Richard Peynot | Accueil | Infogérants et clients sont-ils prêts à gérer des indicateurs "métiers" ? »

20 novembre 2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Nigel Kiefer

Et certaines entreprises ont bien tort de se priver de talents, en faisant leur propre classement voire leur propre "homologation" de formations : on connaît des entreprises qui "ne reconnaissent pas tel ou tel diplôme". On leur rappelle gentiment que le seul organisme chargé de "reconnaître" les diplômes, c'est-à-dire de les homologuer à un certain niveau selon des critères, est l'Education Nationale.

LePetitLoup NestPasContent

Affirmatif. Certaines grandes entreprises ne "reconnaissent pas" l'Epita ou l'Epitech par exemple, qui produisent pourtant des informaticiens de choc, ou bien ne "reconnaissent pas " certains masters universitaires (qui eux sont bel et bien homologués comme tels par le ministère).

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)